Essai de la Corvette ZO6
28-09-2008

 

 

 

Lurcy Lévis septembre 2008

   

     Avec un beau soleil et de la  température au menu, nous arrivons au circuit de Lurcy pour un essai de cette fameuse auto qui mérite bien les superlatifs dont on l'a  affublée. C'est en compagnie du club Peugeot Sport que nous sommes conviés à cette journée. Nous avons tout le samedi pour essayer la bête au milieu d'un paddock hétéroclite constitué de tous models de voitures aussi bien de M3, de 206 toutes versions, en passant par des Lotus Elise, j'en passe et des meilleurs.

 

Moi qui n'ai jamais conduit de C6, je prends donc le volant au milieu de tous ces pilotes habitués pour la plupart, aux rallyes ou aux courses sur pistes.

 

Ayant fait le trajet avec l'auto pour venir à Lurcy, je ne suis pas surpris du bruit "spécial" de la ligne inox et tout de suite je rentre dans le vif du sujet. Première, deuxième, ça pousse déjà fort, mais attention, les Goodyear sont très larges mais demandent quelques minutes d'échauffement sinon c'est le tête-à-queue assuré. Troisième, quatrième, cette Corvette bodybuildée vous colle en permanence au fond du siège. Grâce au couple éléphantesque du moteur, seules la trois et la quatre sont  utilisées sur ce circuit.

 

Les tours s'enchaînent l'un derrière l'autre et le pilotage s'affine. Loin de me prendre pour un pilote, j'apprécie à sa juste valeur les qualités du châssis de cette Corvette qui vous permet des passages en force dans ces épingles serrées. Je me prends à doubler d'autres pilotes, non seulement dans la ligne droite, ou j'atteins au maximum  240km/h, mais aussi dans les virages ou l'auto surprendra tous les autre conducteurs qui auront vu dans leurs rétros la grosse bête noire au gabarit imposant mais au réactions très vivaces et réactives à souhait.

 

Par inexpérience, je fait connaissance avec les bas- côtés, un peu de jardinage, une belle figure à cause des pneus froids mais dans l'ensemble je m'en sort plutôt bien. Aidé, il faut le précisé, par des assistances électroniques en tout genre,  il faut bien  dire que cette voiture serai inconduisible poussée à l' extrême pour un pilote novice comme moi.

 

Pour conclure cette journée, après une quarantaine de tours effectués sur ce circuit, j'ai pris vraiment du plaisir à conduire ce bolide hors-normes qui je pense est vraiment polyvalent avec un châssis aussi bien conçu pour allonger des kilomètres sur route, dans un confort correct, que de s'éclater sur un circuit. Et pour le moteur et le reste de la mécanique, boite, freins, comment expliquer en quelques mots les possibilités de ces éléments qui vous emmènent sur une autre planète du pilotage ou seules quelques voitures de la production mondiale sont capables, mais à quel prix?

 

 je remercie encore le propriétaire pour l'essai de  ce    très beau jouet qui, grand enfant comme nous le    sommes tous, à pu ce faire ce cadeau. Après   avoir possédé d'autre voitures germaniques il  ne se lasse pas de cette dernière acquisition dont il aime à  dire: c'est la première voiture que j'ai qui a le compteur de vitesse qui monte plus vite que le compte-tours....C'est vous dire.

Voici quelques vitesses de passage avec la Corvette ZO6

 
< Précédent   Suivant >